Musée polaire Paul-Émile Victor : le dessous de l'iceberg...

NOUVEAU MUSÉE DES MONDES POLAIRES 2017,
pas si nouveau que ça...

En réalité, il s'agit d'un musée deux-en-un...

Ce que l’on vous dit :

Un musée aux collections uniques […] formidables collections pour une large part constituées de documents et d’objets d’archives ayant appartenu à l’explorateur Paul-Émile Victor… (dossier de presse 2017 de l'Espace des mondes polaires).

Ce que l’on ne vous dit pas :

Si les collections de l'Espace des mondes polaires (à Prémanon, Jura) sont uniques, c'est aussi parce qu'elles intègrent l'essentiel du musée polaire d'origine créé en 1988 par Pierre Marc avec le soutien et la reconnaissance de Paul-Émile Victor.

L'explorateur jurassien a alors 80 ans. Enthousiasmé par ce projet, il confie personnellement à son ami de Prémanon ses archives et objets provenant de ses expéditions (traîneaux, kayak, etc.) En plus de cette base précieuse, Pierre Marc rassemble une collection polaire unique provenant de plusieurs sources (notamment Norvège, Groenland, Terre Adélie) et conçoit une exposition permanente inédite évoquant le monde polaire à travers l'aventure de Paul-Émile Victor.

Aujourd'hui, l'Espace polaire de Prémanon bénéficie largement de cette création muséographique de 1988. Avec une remarquable discrétion...

SUITE - un dossier de presse façon iceberg : partie visible, dessous caché...

L'image évoque l'un des dioramas du musée polaire d'origine (dont on reconnaîtra l'adaptation dans le musée 2017 de l'Espace polaire) : retour de la chasse au phoque chez les Eskimos du Groenland de l'est à l'époque où Paul-Émile Victor a partagé leur vie (1934-1937). Conception muséographique et scénographique : Pierre Marc. Origine des composants : vêtements en peau de phoque, instruments de chasse, couteau de femme, phoque à capuchon, peaux de phoques : Atelier Skæven d'Ammassalik (Tasiilaq, Groenland) et Catherine Enel, anthropologue - mannequins : Marcelle Maillet - kayak traditionnel : Paul-Émile Victor.